La croissance des grandes fortunes ralentit

le 07/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La croissance des grandes fortunes ralentit
(© Fotolia)

La richesse mondiale des ménages aisés a augmenté de 5,2% en 2015 pour atteindre 167.000 milliards de dollars (147.000 milliards d'euros), soit une hausse moins forte que les 7% enregistrés un an plus tôt, révèle le Global Wealth Report 2016 du Boston Consulting Group publié cet après-midi. La 16e étude annuelle du cabinet de conseil montre aussi que toutes les régions enregistrent une croissance moins forte, à l’exception du Japon où le patrimoine des ménages fortunés a crû de 4,4% l’an dernier, contre +2,8% en 2014. La politique accommodante de la Banque du Japon a en effet favorisé la création de richesses domestiques.

Le ralentissement dans la création du patrimoine des ménages est particulièrement marqué en Amérique du Nord (+2% en 2015 contre +6% en 2014), en Europe de l’Est (+6% contre +11%) et en Europe de l’Ouest (+2% contre +6%). Il résulte à la fois de la faible performance des marchés financiers et de la croissance moins marquée du produit intérieur brut. Contrairement aux années passées, la richesse mondiale provient davantage de la hausse des revenus que de la performance des actifs financiers des ménages. 

L'étude du BCG porte sur les patrimoines privés de plus de 250.000 dollars et plus de 130 banques privées. 

Sur le même sujet

A lire aussi