Paris et Rome veulent limiter les contraintes liées à la résolution bancaire

le 06/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les Etats cherchent à aligner les règles européennes et internationales sur la taille du coussin de passifs exigé pour la résolution des banques.

Paris et Rome tentent d’unir leurs forces pour éviter à leurs banques de subir de trop lourdes exigences réglementaires. Un document obtenu par l'Agefi atteste que les deux pays sont à la manœuvre pour limiter le coussin de passifs que les banques devront mettre en place pour faciliter leur...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi