La dette infrastructure, un moyen d’absorber les chocs de volatilité

le 31/05/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les opérations pour lesquelles les banques n’offrent qu’une solution de financement temporaire sont moins saturées que les projets «greenfield».

La dette infrastructure apporte une diversification bienvenue à un portefeuille obligataire classique et contribue aussi à réduire la volatilité d’un portefeuille crédit. Le graphique ci-dessous, présentant les résultats des recherches de Moody’s sur les taux de défaut et de recouvrement de la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi