Athènes peinerait à répondre à certaines exigences

le 31/05/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouvernement grec a annoncé que l’élection présidentielle était avancée au 17 décembre 2014. Vue d’Athènes © European Union

La Grèce a écrit la semaine dernière à ses créanciers internationaux qu'elle ne pourrait pas mettre en œuvre certaines mesures supplémentaires exigées en échange d'une nouvelle tranche de prêt dans le cadre de son plan de sauvetage, a appris Reuters de sources proches. Selon l'une d'elles, certaines conditions jugées impossibles concerneraient la réforme des retraites. Après des mois de négociations, la Grèce a signé mercredi dernier un accord avec ses créanciers prévoyant le déblocage de 10,3 milliards d'euros de nouveaux prêts et la promesse d'un allégement du fardeau de sa dette en 2018. Cette nouvelle péripétie pourrait retarder ce déblocage.

A lire aussi