Prudential et Citic font les frais de la lutte anti-Ponzi en Chine

le 09/05/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le régulateur chinois vient de sanctionner une filiale de gestion des deux groupes pour ses pratiques à risque.

La Chine prend au sérieux le risque de « pyramide de Ponzi » pour les investisseurs. Citic et le britannique Prudential viennent d’en faire les frais. L’Asset Management Association of China (AMAC), organisme d’autorégulation du secteur depuis 2012, a annoncé dans un communiqué publié le 5 mai en...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi