Natixis ferme sa boutique américaine de multigestion alternative

le 27/04/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après l’échec de son rachat par un concurrent local, Aurora Investment Management va liquider ses 5 milliards de dollars d'actifs pour rembourser ses clients.

Aurora IM,  petit gestionnaire de Chicago, fait les frais de la déconfiture de la multigestion alternative.
Aurora IM, petit gestionnaire de Chicago, fait les frais de la déconfiture de la multigestion alternative.
(Capture écran.)

L'heure du crépuscule a sonné pour Aurora Investment Management. La boutique américaine de multigestion alternative, filiale à 100% de Natixis Global Asset Management (NGAM), est en train de baisser le rideau. Il y a quelques jours, un courrier informait ses clients qu’elle leur retournerait leur argent ces prochains mois, une fois ses fonds liquidés, a dévoilé Bloomberg. «Après avoir étudié plusieurs alternatives stratégiques, nous avons décidé que le meilleur moyen d’assurer un traitement juste et équitable des investisseurs d’Aurora est de leur rendre leur capital », confirme à L’Agefi un porte-parole de NGAM.

A fin mars, Aurora gérait environ 5 milliards de dollars (4,4 milliards d’euros), contre 5,7 milliards fin 2015, 10 milliards il y a deux ans et un pic à 14,2 milliards mi-2008, selon Pensions & Investments. Pour éviter la débâcle, ce petit gestionnaire de Chicago devait se marier avec son voisin 50 South Capital Advisors, filiale de la banque locale Northern Trust. Annoncée en mars, la transaction a été annulée la semaine dernière faute d’un vote favorable des investisseurs d’Aurora, selon Northern Trust.

Pionnier des fonds de hedge funds, Aurora fait les frais de la déconfiture de la multigestion alternative, tout comme le pôle dédié de Carlyle en février. Son fonds Aurora Offshore 2 affiche une performance de -3,3% en janvier et février, après -1,2% sur l’exercice 2015, selon Reuters. Outre le cas spécifique de la multigestion alternative, pointée du doigt pour l’empilement des frais de gestion, l’industrie des hedge funds dans son ensemble souffre de la volatilité des marchés, 2015 s’étant soldée par 979 fermetures de fonds, soit le niveau le plus élevé depuis 2009, d'après les statistiques de Hedge Fund Research.

L’aventure Aurora aura duré 28 ans. Cette société de 55 personnes est devenue autonome en 2003, après avoir été une division de Harris Associates, l’une des boutiques de NGAM. Aux Etats-Unis, la holding de gestion d'actifs de Natixis a aussi cédé en janvier ses 50% de Capital Growth Management aux dirigeants, désormais seuls actionnaires, de ce petit gestionnaire actions, dévoile le porte-parole de NGAM.

Avec 404 milliards d’euros d’actifs à fin 2015, la quinzaine d’affiliés américains pesaient plus de la moitié des 801 milliards d’actifs gérés par le groupe.

A lire aussi