L’Italie songe à supprimer sa TTF domestique

le 27/04/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouvernement de Rome envisage de suspendre pour une période indéfinie la taxe sur les transactions financières (TTF) introduite en Italie le 1er mars 2013 pour les capitalisations boursières de plus de 500 millions d'euros, indiquait hier Bloomberg en citant une source officielle anonyme. La décision pourrait être prise en mai par le premier ministre Matteo Renzi. Le gel de la taxe ferait partie d'un paquet de mesures destinées à stimuler la compétitivité de l'économie italienne. Suspendre la TTF donnerait «de l'oxygène» aux investisseurs, souligne la source, et serait justifié compte tenu du fait qu'un nombre restreint de pays souhaitent taxer les transactions financières.

 

Sur le même sujet

A lire aussi