Tracfin a accéléré son activité contre le financement du terrorisme en 2015

le 18/04/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Tracfin a accéléré son activité contre le financement du terrorisme en 2015
(Photo Pierre Chiquelin)

L'activité de Tracfin en matière de lutte contre le financement du terrorisme a plus que doublé l'an dernier, qu'il s'agisse du nombre de dossiers traités ou de la quantité d'affaires transmises à la justice, annonce le ministère des Finances. L'année 2015, marquée par les attentats survenus à Paris et Saint-Denis en janvier et en novembre, a conduit les autorités françaises à intensifier leur lutte contre l'économie souterraine et le financement du terrorisme.

Tracfin, service des ministères de l'Economie et des Finances dédié à la lutte contre le blanchiment, la fraude aux finances publiques et le financement du terrorisme, a notamment vu ses effectifs croître de 14 agents pour s'élever désormais à environ 120 personnes. La dizaine d'agents de la division dédiée à la lutte contre le financement du terrorisme ont traité 534 dossiers l'an dernier, soit 119% de plus qu'en 2014. Ils ont transmis 179 notes d'informations à la justice ou à d'autres services de renseignements, ce qui représente une progression de 130% par rapport à 2014.

Toutes missions confondues, Tracfin a reçu l'an dernier plus de 45.000 informations, soit 18% de plus qu'en 2014 et a mené plus de 10.500 enquêtes, un chiffre en hausse de 8% par rapport à l'année précédente. La cellule de Bercy a transmis à l'issue de ces enquêtes 448 notes à la justice (-3% par rapport à 2014) et 1.187 notes aux administrations partenaires (+27%), dont 410 notes à l'administration fiscale (+12%) et 51 aux services de police judiciaire (+31%).

Sur le même sujet

A lire aussi