Le retour en grâce des marchés russes de taux et de change reste fragile

le 07/04/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le rebond du prix du pétrole et le retour des entrées de capitaux ont permis une progression du rouble de 20% depuis janvier et une forte détente des rendements.

Le reflux plus fort que prévu de l’inflation sous-jacente en Russie à 8% en mars pourrait fournir un alibi à la banque centrale (CBR) pour passer en mode d’assouplissement monétaire. Avec des taux directeurs à 11% et une inflation qui devrait refluer à 6% en moyenne cette année puis à 4% en 2017,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi