L’ouverture des retraites chinoises offre une mine d’or aux gérants internationaux

le 31/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Conseil d’Etat chinois vient notamment d’assouplir les procédures d’attribution de mandats par le fonds de pension public NSSF.

La libéralisation de l’économie chinoise passe aussi par son système de retraite. Le fonds de pension chinois de la sécurité sociale (NSSF), dont les actifs ont atteint 1.800 milliards de yuans (246 milliards d’euros) à la fin 2015, va en effet pouvoir investir plus librement ses fonds. « Le...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi