La «bad bank» espagnole passe de lourdes provisions

le 31/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La «bad bank» espagnole passe de lourdes provisions
(Photo Bloomberg)

La Sareb, la structure de défaisance bancaire mise sur pied en Espagne en 2012, a indiqué jeudi qu'elle avait passé 2,04 milliards d'euros de provisions supplémentaires au titre de son exercice 2015. Cette charge s'ajoute aux 968 millions de dotations des deux exercices précédents. Elle fait suite à la mise en oeuvre d'une nouvelle norme comptable, adoptée en octobre par la Banque d'Espagne, et qui a conduit la Sareb à constater des moins-values potentielles de 3 milliards sur son portefeuille d'actifs.

La «bad bank» créée pour délester les banques espagnoles de leurs actifs et de leurs prêts immobiliers douteux, confirme qu'elle ne procédera pas à une augmentation de capital, mais convertira en actions 2,17 milliards de dettes subordonnées. Détenue en majorité par les établissements de crédit espagnols, la Sareb a dégagé une perte de 472 millions en 2015, réduite de 53% sur un an.

Sur le même sujet

A lire aussi