«Les devises émergentes bénéficient du léger rebond des matières premières»

le 29/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Bastien Drut, stratégiste taux et change chez Amundi

«Les devises émergentes bénéficient du léger rebond des matières premières»

L'Agefi : Pourquoi le dollar baisse-t-il?
Bastien Drut
: Le pic du taux de change effectif du dollar, atteint mi-janvier, coïncide avec le point bas des prix du pétrole. Le léger rebond des prix des matières premières ces deux derniers mois a indéniablement pesé sur le dollar, à un moment où les indicateurs de surprise économique sont pourtant devenus moins défavorables. Le dollar devrait s’installer dans une bande de fluctuation, tiraillé entre la remontée lente et erratique des prix des matières premières et les velléités de resserrement monétaire de la Fed. Au sujet du dernier point, le caractère beaucoup plus prudent que prévu du FOMC du 16 mars a, lui aussi, joué négativement sur le dollar.

Le rebond des devises émergentes est-il durable?
Globalement, les devises émergentes bénéficient du léger rebond des matières premières mais aussi de la baisse du taux de change effectif chinois, qui rend moins pressante l’incitation à la dévaluation du renminbi par rapport au dollar. Toutefois, il en faudra davantage, et notamment des signaux rassurants en ce qui concerne la croissance, pour permettre à ce rebond de se prolonger. Nous privilégions certaines devises à taux d’intérêt élevé, comme le rouble et la roupie indonésienne, et restons sous-pondérés sur les devises asiatiques à faible rendement. 

Sur le même sujet

A lire aussi