La souscription nette d’épargne salariale a baissé en 2015

le 21/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les Français, l’épargne et les marchés financiers, selon BlackRock

Les actifs d'épargne salariale ont augmenté de 7% en 2015, selon l'enquête annuelle de l’Association française de la gestion financière (AFG), pour monter à 117,5 milliards d’euros. Les versements sur des dispositifs d’épargne salariale ont atteint 12,5 milliards d’euros (soit une augmentation de 300 millions par rapport à 2014). Ils se répartissent de la manière suivante : 3,5 milliards au titre de la participation, 3,8 milliards au titre de l’intéressement, 2,7 milliards au titre des versements volontaires des salariés et 2,5 milliards au titre de l’abondement des entreprises. Le montant des rachats s’élève à 12,9 milliards, en augmentation de 7,5%, ce qui donne un solde net de souscription négatif (- 400 millions d’euros) contre un solde net de souscription positif de 180 millions d’euros en 2014.

Les 117,5 milliards d'actifs de l'épargne salariale se répartissent entre les fonds d’actionnariat salarié à hauteur de 45,9 milliards d’euros et les fonds « diversifiés », investis eux-mêmes largement en actions, à hauteur de 71,6 milliards d’euros. Les actifs des fonds solidaires sont passés de 4,1 milliards à 5,2 milliards d’euros, soit une progression de 27%. Les fonds d'investissement socialement responsable représentent un encours de 22 milliards d’euros (+ 14,5% en 2015) et pèsent pour près de 31% de l’épargne salariale diversifiée, indique l'AFG. Au 31 décembre 2015, près de 300.000 entreprises disposaient d’un plan d’épargne salariale, soit une hausse de 4% par rapport au 31 décembre 2014. Elles sont 292.000 à compter moins de 250 salariés souscripteurs d’épargne salariale, soit près de 10.000 de plus en un an.

A lire aussi