La Fed devrait s’ajuster aux prévisions pessimistes des marchés

le 14/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque centrale américaine devrait opter pour le statu quo à sa réunion de mercredi.

La Fed devrait s’ajuster aux prévisions pessimistes des marchés
La réunion de juin de la Fed sera donc la prochaine échéance scrutée par les investisseurs.
(Photo Bloomberg.)

Après les mesures exceptionnelles prises par la BCE la semaine dernière, c’est la réunion du FOMC de ce mercredi qui focalise désormais l’attention des marchés. Or, ni les marchés à terme ni les économistes du consensus ne tablent plus sur une nouvelle hausse du taux cible des Fed funds, les membres du FOMC ayant semblé clairs sur leurs intentions. Dans ce contexte, la réunion de juin sera la prochaine échéance scrutée par les investisseurs.

«La Fed n’a aucune raison de pré-annoncer une hausse des taux en juin, dans la mesure où elle aurait tous les effets négatifs d’une hausse du dollar, d’un retour des pressions exercées sur le prix des matières premières, et sans doute d’un effet de contagion aux marchés émergents, sans avoir la satisfaction de bénéficier d’un écart de 62 pb entre le niveau des taux Fed funds et les redoutés taux négatifs», estime Citigroup.

La Fed a les mains liées par le durcissement progressif des conditions financières aux Etats-Unis. «Depuis mi-2014, l’indice dollar global est en hausse de 20%, les actions mesurées par l’indice Russell 3000 ont baissé de 10%, et les spreads de crédit mesurés par l’indice Moody's Baa contre le rendement des Treasuries se sont tendus d’environ 100 pb», selon SG CIB qui estime que l’impact de ce resserrement équivaut à une hausse des taux Fed funds de 200 pb. Si la baisse parallèle du rendement à 10 ans de 60 pb compense en partie cet effet, «il est difficile d’estimer quelle partie de cette détente est liée à des facteurs endogènes de baisse des anticipations de taux, ou exogènes liés aux variations de flux», précise SG CIB.

La prévision médiane de taux Fed funds à fin 2016 des membres du FOMC a chuté d’un niveau de 2,875% à 1,375% (150 pb) entre septembre et décembre dernier. Les contrats à terme Fed funds anticipent actuellement une seule hausse de 25 pb sur l’ensemble de l’année. Dans ce contexte, «la projection médiane devrait être réduite de 25 pb par rapport à celle de décembre, même si une réduction de 50 pb pour ne plus tabler que sur deux hausses des taux Fed funds cette année serait plus crédible», estime CA CIB. Le taux de swap inflation américaine 5 ans dans 5 ans est récemment tombé à un plus bas historique de 1,5%, «ce qui est inférieur de 100 pb avec le niveau équivalent sur les points morts des indexées à l’objectif de la Fed», précise en outre SG CIB.

Sur le même sujet

A lire aussi