L’Argentine ouvre une porte sur les marchés grâce à un accord avec ses créanciers

le 01/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Buenos Aires enterre la hache de guerre avec ses créanciers les plus virulents. De quoi favoriser la fin de son isolement.

Paul Singer vs Argentine, acte final. Le fondateur du fonds alternatif Elliott Management et l'Etat d'Amérique du Sud sont parvenus à un accord qui doit mettre fin à plus d'une décennie de guerre judiciaire provoquée par le défaut du pays fin 2001. Daniel Pollack, le médiateur mandaté par la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi