Le Trésor reste calme face à la hausse des coûts d'emprunt

le 17/06/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le Trésor reste calme face à la hausse des coûts d'emprunt

Le mouvement récent de hausse des taux d'emprunt sur les marchés ne doit pas susciter d'inquiétude et l'hypothèse de charge de la dette de l'Etat pour 2015 reste valable, a déclaré mercredi le directeur général de l'Agence France Trésor, Anthony Requin. «Il n'y a pas lieu de réviser à la hausse ces montants», a-t-il dit lors d'une audition devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale, à propos de la charge de la dette. Il est «possible», a-t-il ajouté, que la résolution de la crise grecque et les plus faibles émissions pendant l'été, alors même que la BCE poursuit son programme d'assouplissement quantitatif (QE), entraînent une compression des spreads et une baisse des taux.

Entre janvier et fin mai, le taux moyen des émissions d'obligations à 10 ans a été de 0,77% contre 1,31% pour 2014 et 4,15% sur 1998-2007, a indiqué Anthony Requin. Le taux moyen des émissions de dette de maturités supérieures à un an a été de 0,44%. Le programme de stabilité de la France retient une hypothèse de taux à 10 ans de 1,2% fin 2015 et un taux moyen de 0,85% cette année. L'économie de 1,2 milliard d'euros liée à la baisse des taux, identifiée dans les comptes de l'Etat entre le vote du budget 2015 et le programme de stabilité, «n'est pas remise en cause».

A lire aussi