Le régulateur britannique se range du côté des gérants dits systémiques

le 02/06/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Martin Wheatley, le patron de la Financial Conduct Authority (FCA) britannique, apporte mardi dans un entretien au FT son soutien aux gestionnaires d'actifs qui refusent d'être considérés comme des acteurs d'importance systémique par des régulateurs tels que le FSB et Iosco. «Je trouverais pervers que nous finissions par passer les menottes à une catégorie d'acteurs du marché - les gérants d'actifs - seulement parce qu'ils sont régulés et que nous les connaissons, tout en autorisant des gens au bord d'un lac en Suisse, des fonds souverains d'Extrême-Orient et des banques centrales à jouer sans aucun frein sur ces marchés», déclare le responsable. Selon Martin Wheatley, «ce ne sont pas les acteurs qui sont systémiques, généralement, mais les marchés sur lesquels ils exercent».

Alors que le Conseil de stabilité financière, qui travaille avec le groupe des régulateurs de marché, Iosco, vient de clore sa deuxième consultation à ce sujet la semaine dernière, les lobbys américains et européens du secteur sont montés hier au créneau pour contester cette approche par acteurs, au profit d'une approche par produits et activités.

A lire aussi