Le Qatar maintient son rythme de dépenses

le 07/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le Qatar n'a pas l'intention de freiner ses dépenses d'investissement ou de réduire les subventions dont bénéficient l'essence et les produits alimentaires, a déclaré aujourd'hui son ministre des Finances Ali Cherif al Emadi lors d'une conférence économique. L'émirat se différencie ainsi des cinq autre membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), dont l'Arabie saoudite, qui ont annoncé qu'ils allaient réduire leurs dépenses en raison du bas niveau des cours du pétrole. Le Qatar, premier exportateur mondial de gaz naturel liquéfié, bénéficie de finances plus solides que ses voisins. L'émirat projette toujours de dépenser environ 200 milliards de dollars (179 milliards d'euros) sur 10 ans sur des projets d'infrastructure. Les finances du Qatar seraient à l'équilibre avec un baril de brut autour de 65 dollars, alors qu'il se traite aujourd'hui à un peu moins de 49 dollars pour le Brent.

A lire aussi