Le pétrole n’a pas encore atteint son point bas

le 13/08/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

A court et moyen terme le Brent a de grandes chances de voir son prix encore diminuer. Le retour prochain sur le marché de l’Iran, deuxième plus gros réservoir mondial de pétrole conventionnel, et la récente dévaluation du yuan plaident pour une surabondance de l’offre. La Banque Mondiale va même jusqu’à imaginer un baril à 40 dollars en 2016.

A lire aussi