Les obligations sécurisées contribuent à rouvrir le marché du crédit

le 03/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La journée a été une des plus actives de l'année en termes d'émissions, notamment avec les placements de la Caffil, de RBS et de Erste Group.

Les marchés obligataires ont connu un jour faste hier en Europe. Pas moins de 13 émetteurs ont placé quelque 15,8 milliards d’euros, ce qui fait de ce mercredi le neuvième jour le plus chargé de l'année en termes de volumes émis, selon les données compilées par Bloomberg.

Plusieurs «agences» sont venues illustrer cette reprise du marché primaire en plaçant des titres et parmi elles, la Banque européenne d’investissement (BEI) qui a émis 3 milliards d’euros à 5 ans et la Caisse Française de Financement Local (Caffil). L’établissement français adossé à la Sfil (Société de Financement Local) et chargé du refinancement des prêts accordés au secteur public local et des crédits à l’exportation français a placé une émission de 1 milliard d’euros d’obligations foncières à 10 ans, avec un rendement de 3 points de base par rapport au taux des swaps à 6 mois. Il s’agissait de la première opération de taille «jumbo» à 10 ans de l'établissement depuis la fin du premier trimestre. Cette opération porte le montant des émissions d'obligations foncières réalisées cette année par la Caffil à 4,5 milliards d’euros, en ligne avec son objectif de 5 à 6 milliards d’euros.

Parmi les émetteurs financiers, Royal Bank of Scotland a émis 1,25 milliard d’euros d’obligations sécurisées à 5 ans avec un spread de 9 points de base au-dessus du taux des swaps. Et Erste Group Bank a également émis des obligations sécurisées à cinq ans, à hauteur de 500 millions d’euros, avec un spread de 3 pb au-dessus du taux des swaps. Plusieurs institutions financières étaient déjà sorties sur les marchés en début de semaine telles que Lloyds, Danske Bank ou encore Santander.

Du côté des entreprises non financières, Schneider Electric est aussi venue solliciter les investisseurs hier avec une émission de 800 millions d’euros à 8 ans. Le spread est ressorti à 70 pb au-dessus du taux des swaps, en dessous du niveau attendu. Toyota Motor Credit Corporation a par ailleurs émis 1,5 milliard d’euros de titres, dont 750 millions d’euros à 2 ans et 750 millions d’euros à 5,5 ans.

Bayern LB a mandaté des banques pour une émission d’obligations sécurisées à 10 ans et la Banque européenne d’investissement doit revenir sur les marchés avec une émission de 250 millions de livres. Sur le marché secondaire, les indices iTraxx se sont légèrement resserrés dans la journée d’hier. L'indice Itraxx Europe à 5 ans terminait la journée à quelque 74 points de base.

A lire aussi