Les mauvais chiffres en Chine font reculer les Bourses

le 01/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les mauvais chiffres en Chine font reculer les Bourses

La contraction de l'activité du secteur manufacturier s'est encore accélérée en août en Chine à son rythme le plus soutenu depuis six ans et demi, montrent les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Caixin/Markit auprès des directeurs d'achats. L'indice PMI a reculé à 47,3 le mois dernier, son plus bas niveau depuis mars 2009, après 47,8 en juillet et une première estimation flash de 47,1. L'indice Caixin/Markit des services est tombé à 51,5, au plus bas depuis juillet 2014, contre 53,8 en juillet. Les Bourses européenne ont ouvert en baisse sur ces annonces. Vers 13h30, le CAC 40 perdait 1,8% et l'Euro Stoxx 50 près de 2%.

Par ailleurs, le ministre des Finances japonais Taro Aso a déclaré mardi qu'il serait judicieux d'évoquer la situation de l'économie chinoise lors de la réunion des grands argentiers du Groupe des Vingt (G20) en fin de semaine à Ankara, en Turquie. «Plutôt que d'évoluer au gré des mouvements superficiels des marchés, je pense qu'il est important de déterminer les problèmes structurels de la Chine qui les sous-tendent», a-t-il déclaré. Même si le Japon est le premier partenaire commercial de la Chine, Taro Aso estime que l'économie nippone ne devrait pas subir de choc immédiat en réaction au ralentissement chinois. En revanche la probabilité que l'Europe soit davantage affectée «devient extrêmement importante», a-t-il indiqué.

A lire aussi