Le marché des bureaux franciliens poursuit sa baisse

le 18/06/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En manque de grandes transactions, les volumes ont chuté de 11% fin mai pour s’éloigner davantage du seuil symbolique des 2 millions de m²

La reprise de l’activité en France ne permet pas de freiner la chute du marché de l’immobilier de bureaux francilien constatée depuis le début de l’année. Sur les douze mois glissants achevés fin mai, le volume des transactions réalisées en Ile-de-France s’est ainsi replié à un rythme de 10,7% par rapport aux douze mois achevés fin février et de 4,7% par rapport à fin mars, selon les données fournies par BNP Paribas Real Estate. A seulement 1,84 million de m² à la fin du mois dernier, le volume s’est ainsi éloigné encore davantage du seuil symbolique des 2 millions de m².

La première couronne est désormais la seule à tirer son épingle du jeu en enregistrant une hausse de la demande placée de 18% par rapport aux douze mois achevés fin février, mais affiche une baisse de 1,1% par rapport à fin avril, à l’instar de l’ensemble des autres zones franciliennes. Le Croissant Ouest, Paris hors Quartier central des affaires (QCA) et la deuxième couronne sont les plus touchés, avec une chute de leurs volumes de respectivement 15%, 9% et 7,6% par rapport à avril. Avec des baisses de 4,5% et 1%, Paris QCA et La Défense ont mieux résisté.

Ce sont les plus petites surfaces qui ont pris le relais des grandes. Avec 450.000 m² commercialisés sur les cinq premiers mois de l’année, soit 9% de moins par rapport à la même période de l’an dernier, le marché des surfaces allant jusqu’à 5.000 m² représente désormais 77% du volume global placé en Ile-de-France, contre 60% au cours des 10 dernières années. Paris est le seul à résister, avec quelques signatures marquantes, comme Korian Medica dans l’Étoile Saint Honoré dans le 8e arrondissement sur 2.937 m², ou Edmond de Rothschild Investment Partners sur 1.048 m² dans le Centre Vendôme Saint Honoré dans le 1er.

Transactions de bureaux en Ile-de-France. Illustration L'Agefi.
ZOOM
Transactions de bureaux en Ile-de-France. Illustration L'Agefi.

A lire aussi