La Grèce pousse la BCE et le FESF dans une zone grise

le 01/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les deux institutions pourraient temporiser avant de réagir à un non-paiement d'Athènes au FMI.

Fait impensable il y a un mois, la Grèce était sur le point de manquer hier le paiement au FMI des 1,6 milliard d’euros qu’elle lui devait au 30 juin minuit. Une situation qui rejaillit sur la BCE et la Facilité européenne de stabilité financière (FESF), partenaires du Fonds monétaire dans le plan d’aide au pays. La question est celle de l’éventuel déclenchement d’un défaut croisé sur les créances des deux institutions européennes. L'Eurogroupe a rejeté hier toute prolongation du plan d'aide et accueilli avec scepticisme la proposition d'un troisième programme.

A lire aussi