Le contrôle des capitaux grecs doit demeurer pour la Bundesbank

le 09/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le contrôle des capitaux doit rester en place en Grèce jusqu'à conclusion d'un nouvel accord de renflouement, estime Jens Weidmann, le président de la Bundesbank, ajoutant qu'il ne faut plus accorder d'aide de financement banque centrale au secteur bancaire grec. Il appartient aux pays de la zone euro plutôt qu'à la BCE de résoudre la question grecque, a-t-il déclaré jeudi : "Soyons bien clairs: la responsabilité de l'évolution de la situation grecque tient au gouvernement grec et aux pays fournissant une aide et non au Conseil des gouverneurs de la BCE".

A lire aussi