La BCE donne un bol d'air aux banques grecques

le 19/06/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La BCE donne un bol d'air aux banques grecques

La Banque centrale européenne (BCE) a une nouvelle fois relevé vendredi le plafond des liquidités d'urgence (ELA) que les banques grecques peuvent emprunter à leur banque centrale. Le montant de cette nouvelle rallonge n'a pas été communiqué. L'agence d'informations financières MNI évoque une augmentation de 1,8 milliard d'euros. Les autorités grecques auraient demandé une hausse de 3 milliards d'euros.

C'est la deuxième fois cette semaine que la BCE relève le plafond de l'ELA. Le précédent, mercredi, de 1,1 milliard d'euros, a porté le plafond des liquidités d'urgence à 84,1 milliards d'euros. Les retraits aux guichets des banques grecques se sont accélérés depuis depuis le blocage des discussions le week-end dernier, selon des sources du secteur. Sur les journées de jeudi et vendredi, ils auraient atteint 1,85 milliard d'euros. La fuite des dépôts laisse craindre la mise en place d'un contrôle des capitaux en Grèce, avant l'échéance du 30 juin fixée pour le remboursement de 1,55 milliard d'euros dus au FMI. Preuve de l'urgence de la situation, la BCE devrait encore se réunir lundi pour examiner le montant de l'ELA. La hausse décidée vendredi devrait permettre d'éviter la mise en place d'un contrôle des capitaux avant la réunion exceptionnelle de l'Eurogroupe, puis des chefs d'Etat, lundi.

Les ministres des Finances de la zone euro réfléchiront lundi aux conséquences d'un défaut de la Grèce, ont déclaré vendredi des responsables européens. «S'il n'y a pas de nouvelle proposition de la Grèce à examiner, les ministres discuteront probablement à la place de la manière de gérer un défaut de la Grèce», a dit un responsable de la zone euro.

A lire aussi