Angela Merkel réaffirme qu'une décote «classique» est exclue pour la Grèce

le 09/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La chancelière allemande, Angela Merkel, a réaffirmé jeudi qu'une décote «classique» sur la dette grecque vis-à-vis de ses créanciers européens était hors de question. «En 2012, nous avons traité le problème de la viabilité de la dette. Nous avons allongé les maturités, nous avons repoussé les échéances de remboursement des prêts du FESF (le fonds de sauvetage de l'UE) jusqu'en 2020. Nous n'abordons donc pas la question de la viabilité de la dette pour la première fois», a-t-elle dit en réponse à une question au sujet des divergences entre Berlin et le Fonds monétaire international (FMI) concernant la question d'une décote sur la dette de la Grèce.

A lire aussi