Les pays du Moyen-Orient s’apprêtent à traverser une zone de turbulences

le 22/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’Arabie Saoudite est la principale victime de la chute des prix du pétrole avec un déficit budgétaire de 21,6% de son PIB cette année selon le FMI.

Les pays du Golfe ne sont désormais plus exempts de réformes structurelles. Dans son dernier rapport sur les pays du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et d’Asie centrale publié hier, le FMI a mis en avant la nécessité de réduire les dépenses publiques et de diversifier les sources de revenus face à...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi