La menace de sorties de capitaux hors du Brésil se renforce

le 18/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le passage de la note du pays en catégorie spéculative par deux agences de notation pourrait entraîner des ventes forcées d’obligations locales.

Le Brésil n’a pas échappé à une nouvelle dégradation. Après Standard & Poor’s, c’est Fitch qui a relégué mercredi la note de sa dette en catégorie spéculative, à «BB-», avec une perspective négative. Si Moody’s est la seule agence à conserver sa note en catégorie investissement (IG) à «Baa3»,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi