Le marché européen des bureaux reste sur une bonne dynamique

le 10/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Alors que Londres connaît une légère érosion des transactions, Paris, Madrid et Francfort enregistrent des hausses de 6% à 9%.

Londres a subi une légère érosion de son attractivité au cours du troisième trimestre, au profit de Paris. La capitale britannique a ainsi enregistré une baisse des transactions de 7% sur les douze mois glissants achevés fin septembre dernier à 1,4 million de m². Dans le même temps, la demande...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi