L’Argentine devrait sortir de son bunker au prix d’une forte dévaluation du peso

le 18/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les deux candidats au second tour de l’élection présidentielle qui se déroulera dimanche souhaitent une levée du contrôles des capitaux.

Les investisseurs attendent beaucoup du second tour de l’élection présidentielle en Argentine qui se déroule dimanche et se traduira quelle qu’en soit l’issue par le départ de l’actuelle présidente, Cristina Fernandez de Kirchner. Le candidat de centre droit Mauricio Macri, en tête des sondages,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi