L’Afrique du Sud ne regagne qu’une partie de sa crédibilité auprès des marchés

le 16/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Malgré la nomination d’un nouveau ministre des finances jugé plus crédible, les CDS n’ont pas retrouvé leurs niveaux d’il y a une semaine.

L’Afrique du Sud aime jouer à se faire peur. Son président Jacob Zuma a fait volte-face dimanche soir en nommant un nouveau ministre des Finances jugé plus crédible, le troisième en cinq jours, pour calmer les tensions apparues au sein de l’opinion publique ainsi que sur les marchés financiers à...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi