La dette subordonnée des banques italiennes est sous tension

le 15/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les pertes subies par les particuliers sur les quatre banques sauvées par Rome ont entraîné une hausse des spreads des autres établissements les plus fragiles.

Les banques italiennes sont soumises à la pression des marchés. Le plan de sauvetage de quatre petits établissements (Banca Marche, Cassa di risparmio di Ferrara, Banca Etruria, CariChieti) ayant vendu 340 des 768 millions d’euros de leur encours de dette subordonnée à environ 10.500...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi