La volatilité du Bund poursuit sa baisse

le 08/07/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La parité entre les volatilités implicite et historique offre des opportunités d’achats à bon compte

A 4,5 points de base (pb) par jour contre 5,7 pb un mois auparavant, la volatilité implicite (VI) poursuit sa tendance baissière. Cette baisse reflète la diminution des craintes des investisseurs concernant les problèmes de dettes souveraines et le manque de conviction des opérateurs sur la tendance future du Bund. Ce dernier point se vérifie par la faiblesse des volumes traités sur le mois de juin.

Pourtant, la volatilité historique (VH) à 60 jours ne cesse de grimper depuis ses plus bas d’avril 2010. Le ratio VI 60 jours sur VH 60 jours est même passée en dessous du pair. En résumé, nous avons une volatilité implicite qui baisse et une volatilité réalisée qui monte. Ce phénomène plutôt peu courant de divergence laisse entrevoir des opportunités de couverture ou d’initiation de position à bon compte.

Par ailleurs, le Bund est actuellement proche de ses plus hauts historiques à 130,37 et une correction est tout à fait envisageable avec un retour possible de quelques points d’ici la fin du mois. En effet, nombre d’operateurs estiment qu’à 2,50%, le rendement du Bund peut difficilement se contracter davantage dans un contexte de reprise économique faible mais avérée.

Ces deux éléments, la volatilité implicite peu élevée combinée au niveau historiquement faible des rendements du 10 ans allemand nous incite à envisager des achats de put sur des maturités de septembre ou octobre. D’une part, le véga élevé lié à l’échéance relativement lointaine permet de profiter d’une remontée de la VI . D’autre part, la faiblesse du théta, laisse le temps au marché d’entamer son éventuelle descente.

patrick.layani@newedgegroup.com

herve.leteno@newedgegroup.com

A lire aussi