Les Vingt-Sept jouent la montre sur le cas grec

le 12/02/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les marchés restent dans l'expectative faute de détails précis sur un plan de soutien

Les dirigeants européens laissent les marchés dans le flou. Le sommet informel qui réunissait hier les chefs d’Etat et de gouvernement à Bruxelles devait être à l’origine une séance de réflexion à froid sur la gouvernance économique. Il s’était transformé par la force des choses en conseil de crise. Mais les Vingt-Sept ont refusé de donner au marché ce qu’il attendait: un plan de sauvetage de la Grèce. «Le gouvernement grec n’a demandé aucun soutien financier», ont-ils déclaré dans un communiqué.

A lire aussi