Les utilisateurs d'ETF plébiscitent l'obligataire

le 21/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon les données mensuelles d’iShares pour « L’Agefi », la dette souveraine a suscité un vif intérêt. Côté actions, l'Europe est privilégiée

La volatilité des marchés amène logiquement à une concentration sur les actifs les moins risqués. Les produits de gestion indicielle n’échappent pas à la règle. Si les ETF actions sont toujours prédominants, les taux sont de plus en plus privilégiés par les investisseurs. En mai, les flux sur les ETF obligataires ont été importants. 1,25 milliard d’euros ont été collectés au total. Principaux destinataires: les souverains avec 1,1 milliard d’euros d’entrée de capitaux. Plus sélectifs, les acheteurs boudent cependant les ETF régionaux qui ont des flux négatifs en mai pour diriger leur exposition vers des pays précis. «Les investisseurs se sont concentrés sur des obligations à court et moyen termes et ont augmenté leur allocation vers les bons du trésor allemands et américains», commente Nizam Hamid, directeur de la stratégie iShares Europe.

Sur les marchés actions, l’Europe est loin d’avoir fait fuir tous les investisseurs. Les flux d’ETF vers le Vieux Continent sont en effet restés très soutenus en mai. 6,15 milliards d’euros ont été collectés sur le mois de mai. C’est quinze fois plus que les flux vers les ETF actions américaines. Cependant il faut nuancer cette tendance qui paraît être principalement liée à court terme à des distributions de dividende en Europe. A long terme, les investisseurs devraient poursuivre leur diversification vers les émergents. «On remarque un changement du centre de gravité des flux au sein des Bric, précise le spécialiste. L’Inde est largement en tête par rapport aux autres pays. Etonnamment, les flux vers la Chine sont très en deçà des autres Bric, derrière même les flux vers la Corée».

Sur les matières premières (ETP), les flux sur l’or dominent encore la classe d’actifs dans un contexte économiquement toujours difficile.

A lire aussi