Les utilisateurs de bureaux franciliens se font toujours plus rares

le 18/06/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le marché de l’investissement a quant à lui légèrement rebondi après le rachat par MGPA d'un immeuble parisien pour 210 millions d'euros

La demande des utilisateurs a encore faibli en mai. Dans un environnement économique qui se dégrade, les entreprises freinent leurs projets de développement. La poursuite de la baisse des loyers, attendue compte tenu de l’augmentation de l’offre, pourrait aussi les pousser à reporter leurs déménagements. D’après le baromètre L’Agefi/BNP Paribas Real Estate Research, les transactions sur les bureaux ont chuté de 10 % en mai sur douze mois glissants en variation trimestrielle. La Défense est le secteur le plus touché puisqu’il subit un repli de près de 30 %. 

Sur le marché de l’investissement francilien, les intervenants semblent peu à peu se repositionner. Début juin, l’investisseur MGPA a acquis pour 210 millions d'euros l’immeuble « Les Trois Quartiers », situé dans le premier arrondissement de Paris, auprès de la société foncière Hammerson. « Depuis début mars, les investisseurs sont plus optimistes, observe Olivier Gérard, président de Cushman & Wakefield France. De leur côté, les vendeurs, considérant que les prix peuvent encore baisser, sont prêts à céder des actifs dès à présent. Ils reconstituent ainsi leurs fonds propres dans l’optique de recommencer à investir, à un moment où les financements bancaires se font rares ». 

Une opération récente témoigne toutefois des difficultés financières de certains groupes immobiliers. L’espagnol Renta Corporacion qui avait acquis la Tour de La Villette en 2007 pour 94 millions d'euros, a ainsi été contraint de transférer cet actif de 41.300 mètres carrés ainsi qu’un immeuble de bureaux à Paris à ses banques, Eurohypo et Fortis, dans le cadre de sa restructuration financière. Ces deux actifs ont été valorisés 127 millions d'euros.

A lire aussi