Les transactions immobilières reprennent en Europe

le 04/02/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les investissements ont crû de 26 % à 20,6 milliards d’euros au quatrième trimestre. Pour DTZ, un rebond de 80 % du marché est possible en 2010

La reprise des investissements immobiliers dans les bureaux et le commerce se confirme à travers l’Europe. Depuis le point bas du premier trimestre 2009, où seuls 9,9 milliards d'euros de transactions avaient été recensées, le volume des engagements n’a cessé de progresser. Les investissements ont représenté 20,6 milliards d'euros sur les trois derniers mois de l’année, soit une hausse de 26 % par rapport au troisième trimestre d’après DTZ.

Le marché français a soutenu l’activité sur la dernière partie de 2009. Avec 3,9 milliards d'euros engagés, il a représenté 19 % du volume d’opérations européen contre moins de 10 % au troisième trimestre. Les deux autres grandes places immobilières que sont le Royaume-Uni et l’Allemagne, étaient en revanche en retrait. Malgré ce rebond, la crise continue de se faire sentir. Les transactions ont reculé de 47% en 2009 par rapport à 2008.

Encore prudents, les investisseurs ont continué de se concentrer sur leurs pays d’origine. Ces transactions sur les marchés domestiques ont représenté plus de deux tiers de l’activité en Europe au quatrième trimestre. Dans ce contexte, le Royaume-Uni étant le premier marché, les acteurs britanniques ont été les plus actifs sur la dernière partie de l’année. Parallèlement, ils restent vendeurs nets pour le septième mois consécutif en Europe. Les fonds ouverts allemands, forts d’une collecte importante, sont la deuxième catégorie d’acteurs les plus actifs.

Leurs emplettes pourraient encore grossir en 2010. DTZ estime que le capital prêt à s’investir dans l’immobilier européen cette année s’élèverait à 106 milliards d'euros. Si ce montant est intégralement engagé, le volume des transactions augmenterait de 80% par rapport à 2009.

A lire aussi