Tocqueville Finance s'apprête à changer de mains

le 29/06/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les actionnaires de la société de gestion se réunissaient le week-end dernier pour étudier les différentes candidatures

Le mystère autour du repreneur de Tocqueville Finance devrait bientôt être levé. Alors que le processus de vente de la majorité du capital de la société de gestion s’est achevé, cinq dossiers seraient en concurrence au stade final, selon les informations dévoilées vendredi par Newsmanagers (groupe Agefi). Les actionnaires du groupe - notamment Jean-Philippe Thierry (environ 34 % du capital) et Marc Tournier, directeur général délégué (quelque 30 %) -, devaient se réunir ce week-end pour choisir le repreneur, selon des sources proches du dossier. Une communication officielle est attendue mi-juillet. Plusieurs noms circulent, tels que ceux des sociétés EFG, DNCA, Carmignac, Métropole Gestion, Lombard Odier, Mirabaud ou encore Mandarine Gestion. 

La candidature éventuelle d’EFG apparaît peu probable alors que l’intégration de Sycomore Gestion Privée génère quelques difficultés. DNCA et Carmignac ne seraient pas intéressés, selon d’autres sources. Par ailleurs, Mandarine Gestion a démenti être candidat. Selon son fondateur Marc Renaud, « une société de gestion, ça ne se rachète pas, ça se crée ».

Un autre scénario envisageable résiderait dans la montée au capital de Jean-Philippe Thierry. « Le problème de Tocqueville est que Marc Tournier a pris une importance excessive dans la marche des affaires. Pour autant, sans lui, la société est une coquille vide », estime un professionnel. Tocqueville se refuse à tout commentaire, précisant juste que le départ de Marc Tournier n'est pas envisagé. Alors que la société de gestion disposait de 4,4 milliards d’euros d’encours à fin 2006, elle a vu fondre ses actifs à 1,5 milliard d’euros à fin 2008. Les prix qui circulent - autour de 45 millions - la valoriseraient donc à 3 % de ses encours.

A lire aussi