Des thématiques plus diversifiantes que les secteurs

le 18/12/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le graphique ci-contre montre l’évolution de l’indicateur de gain à la diversification calculé à partir de la corrélation minimale entre l’indice MSCI World et respectivement des indices de secteurs et thématiques.

Parmi ces thèmes, nous avons retenu : les matières premières, les infrastructures et l’énergie verte.

Cet indicateur permet de comparer le gain potentiel de diversification lié à l’introduction de satellites de diversification dans un portefeuille d’actions internationales dans un portefeuille d’actions internationales.

Lorsque cet indicateur vaut 100% (son maximum), il existe alors un secteur/thématique corrélé parfaitement négativement avec l’indice MSCI World. La diversification est alors extrêmement rémunératrice.

Inversement, lorsque cet indicateur vaut 0, tous les secteurs/thématiques sont parfaitement corrélés avec l’indice global. Le gain à la diversification apporté par le satellite est alors nul.

Depuis 2006, le gain à la diversification des secteurs s’est tendanciellement réduit, même si, de façon ponctuelle, ce gain peut évoluer plus favorablement.

Le gain à la diversification sur les thématiques apparaît structurellement plus payant depuis cinq ans même si ce gain s’est sensiblement réduit avec l’aggravation de la crise systémique à l’automne 2008. Le gain à la diversification est ensuite sensiblement amélioré. L’introduction d’un satellite de thématiques dans un portefeuille global permet donc d’améliorer significativement son couple rendement-risque.

A lire aussi