Tensions sur les emprunts d'Etat en zone euro

le 24/11/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les émetteurs périphériques, à l'image de la Grèce, suscitent un regain de défiance

Après sa normalisation entamée depuis mars 2009, le marché de la dette souveraine en zone euro est de nouveau confronté au phénomène de différenciation de la qualité de crédit entre émetteurs. Une dynamique qui affecte les pays les plus fragilisés par la crise. Dégradées par Fitch, l’Irlande et la Grèce, ont vu leurs spreads sur CDS s'écarter de 36 et 52 pb depuis mi-octobre. Mais Athènes est davantage sous pression. L'écart entre taux grecs et Bunds à 10 ans s'est tendus de 36 pb à 166 pb. 

A lire aussi