La taxe du FMI reconnue et courtisée

le 14/12/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La France la voudrait pour financer les pays pauvres, le FMI comme assurance pour les banques

La taxe «Tobin» sur les transactions financières est rentrée de plein droit dans le communiqué du Sommet européen de Bruxelles. Mais si la France et la Grande Bretagne auraient aimé qu’elle alimente le financement de la lutte contre l’effet de serre, l’UE en est resté à la proposition du FMI: un système d’assurance pour le système financier. Il reste qu’à Copenhague les idées de financements ne manquent pas, les résolutions en revanche oui (lire page 20).

A lire aussi