La taxe bancaire ne fait pas recette au G20 Finances

le 07/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les réfractaires au projet – Canada, Chine, ou Japon – ont réussi à faire entendre leur voix

Ceux qui rêvaient d'une taxe bancaire mondiale pour financer de futures opérations de sauvetage du secteur en seront pour leurs frais. Les ministres des Finances du G20, réunis vendredi et samedi dernier à Busan, en Corée du Sud, ont enterré cette idée. Leur déclaration finale souligne en revanche la nécessité d'accélérer la mise en place de nouvelles règles encadrant les fonds propres des établissements.

A lire aussi