Les SCPI retrouvent leur niveau de collecte d’avant 2009

le 08/09/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après une année très difficile sur l’immobilier, les fonds cotés ont collecté 600 millions d’euros au premier semestre 2010

«L’année 2009 s’était caractérisée par un certain attentisme des investisseurs. Le premier semestre 2010 a vu le retour à la normale dans le niveau de la collecte», commente Arnaud Dewachter, délégué général de l’Aspim. L’Association française des sociétés de placement immobilier a publié hier ses statistiques sur les 135 SCPI existantes (gérées par 23 groupes). Alors que l’immobilier d’entreprise semble sortir fragilement de la crise, les fonds cotés ont déjà repris des couleurs.

La collecte nette des fonds a atteint 600 millions d’euros au premier semestre 2010, soit une hausse de 386% par rapport à la même période en 2009. Mais les chiffres de collecte retrouvent en réalité leurs niveaux des années antérieures (voir graphique).

Dans le détail, l’association remarque que «contrairement à l’exercice précédent, les SCPI classiques ont représenté la majeure partie de cette collecte nette (82% du total). Mais il est à noter que les SCPI fiscales connaissent encore une performance remarquable (108 millions d'euros) pour un produit théoriquement distribué en fin d’exercice. Ce qui augure d’une année 2010 particulièrement favorable pour les SCPI Scellier». Le marché secondaire retrouve lui aussi des niveaux d’échange en ligne, voire légèrement supérieur aux années pré-crise. Sur les six premiers mois de l’année 2010, le volume des transactions est de 191 millions d’euros soit 0,97% de la capitalisation.

Par ailleurs, «par le double effet des augmentations de capital et de l’évolution à la hausse du prix acquéreur des parts, la progression de la capitalisation des SCPI se confirme», ajoute l’Aspim. L'encours atteint désormais 19,8 milliards d’euros contre 18,9 milliards fin 2009 et 17,3 milliards fin 2008.

A lire aussi