Rothschild & Cie Gestion recrute Jean-Louis Laurens comme nouvel associé-gérant

le 12/06/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La filiale de Rothschild & Cie Banque, qui maintient ses orientations de gestion, affiche des encours de 17,2 milliards d'euros

Rothschild & Cie Gestion a officialisé hier l’arrivée de Jean-Louis Laurens comme associé-gérant à partir du 1er septembre. Il remplacera Marcel Nicolaï, qui souhaite «prendre du recul» et deviendra senior advisor. Ancien président des filiales de Robeco en France, Jean-Louis Laurens souhaitait revenir à Paris après avoir pris l’an dernier la responsabilité mondiale de la gestion d’actifs du groupe, à Rotterdam(lire aussi notre rubrique « nominations »). Chez Rothschild & Cie, il supervisera la gestion dont la direction opérationnelle reste entre les mains de Didier Bouvignies, un ancien collaborateur de Marcel Nicolaï chez Victoire AM (devenu Aviva Gestion d’Actifs) arrivé en 2004. 

La société, qui compte 230 collaborateurs et 130 fonds, continue à défendre sa gestion de conviction, par opposition à celle calquée sur les indices. « Jusqu’à mi-2006, nous étions en retard par rapport à la concurrence. Depuis, notre gestion est passée de quelconque à formidable », se targue Philippe de Nicolay, président du conseil de surveillance de Rothschild & Cie Gestion.

Les encours ont presque quadruplé en sept ans, pour atteindre 20,48 milliards d’euros en 2007 (voir graphique). Ils ont depuis reculé à 17,2 milliards d’euros. La baisse liée à l'évolution des marchés a été en partie amortie par une collecte nette de près d’un milliard d’euros l’an dernier. Elle provient pour une grande part des fonds obligataires, qui représentent 14 % des encours. Mais les produits actions restent dominants, à 31 %, devant les monétaires, à 29 %. Depuis début 2009, Rothschild & Cie Gestion affiche néanmoins 550 millions d’euros de décollecte nette, dont 500 millions liés à la sortie d'un client institutionnel souhaitant internaliser sa gestion.

A lire aussi