Rien ne justifie pour le moment d’amplifier notre allocation en actions

le 07/09/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

explique Geoffroy Carteron, gérant diversifé chez Groupama AM

L’Agefi : Comptez-vous encore vous renforcer en actions dans les prochaines semaines ?

Geoffroy Carteron : Courant août, nous avons adopté un profil offensif dans nos allocations tactiques, en devenant surpondérés actions. En effet, nous tenons compte des publications meilleures qu’attendues, ainsi que de l’amélioration tangible de l’environnement économique. A titre d’information, notre objectif à court terme sur le CAC 40 se situe à 3.800 points.

Toutefois, l’horizon à plus long terme semble encore flou : l’économie sera-t-elle suffisamment assainie pour rebondir durablement lorsque les plans de relance budgétaires et d’injections massives de liquidités auront pris fin? Il est trop tôt pour le dire, ce qui ne justifie pas selon nous d’amplifier pour le moment notre allocation en actions.

Quelles zones et quels secteurs privilégiez-vous ?

Géographiquement, nous préférons les actions américaines, les signes de reprise étant plus prononcés. Sur les zones émergentes, nous avons tendance à alléger nos positions, vu leur parcours récent assez impressionnant. Sur la poche obligataire, pour les mêmes raisons conjoncturelles, nous préférons les obligations de la zone euro, notamment la dette périphérique, avec des rendements plus attractifs.

Sectoriellement, nous revenons sur les valeurs financières qui se sont considérablement assainies. Nous renforçons aussi les biens d’équipement en liaison avec la reprise économique. Nous conservons un pari sur l’énergie suite au fort rebond du baril. Nous demeurons surpondérés sur les valeurs de la santé, leur profil défensif nous plaisant après le vif rebond observé.

A lire aussi