« La Réserve fédérale pourrait amorcer la remontée des Fed funds en fin d’année »

le 14/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Henri Delessy, économiste à La Banque Postale

L'Agefi: Au vu du stress accru dans le système financier et bancaire, un retour à une politique de taux traditionnelle en zone euro est-elle compromise cette année ?

Henri Delessy: La crise budgétaire dans la zone euro et la défiance qu’elle engendre à l’encontre des banques européennes devraient contraindre la BCE à maintenir plus longtemps ses soutiens exceptionnels à la liquidité bancaire, sans doute jusqu’en fin d’année. De même, l’horizon d’une première hausse du taux refi s’est éloigné (probablement pas avant mi-2011), d’autant plus que les perspectives de croissance en Europe restent très incertaines. Certes, l’environnement mondial devrait rester porteur et la baisse de l’euro sera un soutien important. Mais l’ampleur et la simultanéité des ajustements budgétaires pèseront sur la demande intérieure européenne, sur la consommation surtout. La BCE sera donc amenée à maintenir une politique monétaire durablement accommodante pour favoriser la réussite des consolidations budgétaires, un enjeu crucial pour les Etats jugés les moins solvables.

La poursuite du redressement de l’emploi américain peut-elle amener la Fed à relever ses taux ces prochains mois?

Certes, les créations d’emplois en mai ont été décevantes dans le privé mais les composantes «emploi» des enquêtes ISM restent bien orientées et la majorité des autres indicateurs d’activité américains aussi. Nous tablons donc sur une poursuite de l’amélioration du marché du travail et sur une consolidation de la reprise. La Fed pourrait en conséquence amorcer la remontée des Fed funds en fin d’année. Toutefois, si les turbulences financières dans la zone euro ne perdent pas en intensité d’ici l’automne, cette décision serait reportée.

A lire aussi