Les régions plus diversifiantes que les secteurs

le 19/02/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le graphique ci-contre montre l’évolution de l’indicateur de gain à la diversification calculé à partir de la corrélation moyenne entre des indices sectoriels globaux d’une part, et des indices régionaux d’autre part. Nous avons considéré une classification en dix secteurs (santé, industrie, télécoms, etc.) et huit zones géographiques (Etats-Unis, UEM, Asie, etc.). Cet indicateur permet de comparer les gains potentiels de diversification qui résultent d’une stratégie de diversification sectorielle et d’une stratégie de diversification régionale dans un portefeuille d’actions internationales.

Lorsque cet indicateur vaut 100% (son maximum), tous les secteurs/régions sont parfaitement négativement corrélés. La diversification est alors extrêmement rémunératrice.

Inversement, lorsque cet indicateur vaut 0, tous les secteurs/régions sont parfaitement corrélés entre eux. Le gain à la diversification est alors nul.

En dehors de ces cas polaires, plus l’indicateur est élevé (faible), plus le potentiel de diversification est important (modéré).

Depuis 2003, le gain à la diversification des secteurs est presque toujours inférieur à celui des régions, même si, de façon ponctuelle, le potentiel de diversification des secteurs peut apparaître plus favorable. Une stratégie de diversification centrée sur une allocation régionale est donc susceptible d’offrir un couple rendement-risque supérieur à celui d’une stratégie de diversification sectorielle. Mais bien sûr, ces deux stratégies ne s’excluent pas mutuellement.

A lire aussi