Un rally de fin d’année des marchés actions est justifié par des attentes positives sur les résultats

le 26/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Yves Maillot, directeur Investissements et actions chez Robeco Gestions

L’Agefi: Les premières publications du troisième trimestre vous incitent-elles à être plus optimiste sur les marchés actions ?

Yves Maillot: Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions, mais il apparaît que les premières publications, bien que différenciées, sont au-dessus du consensus. Aux Etats-Unis, à l’issue de la première semaine de publication, 60% des chiffres d’affaires et près de 75% des profits ressortent au-dessus des attentes. Là-bas, cela conduit à une baisse de résultat de 18% sur un an.

Tant aux Etats-Unis qu’en Europe, il est donc très vraisemblable que les entreprises annoncent des résultats favorables au troisième trimestre. En phase avec les espoirs de poursuite d’embellie de la conjoncture, l’amélioration attendue des résultats en 2010 (anticipation de croissance de 25%) constitue l’explication la plus logique de progression des marchés actions.

Misez-vous sur un rally de fin d’année ?

Oui. D’ailleurs, ce mouvement a déjà largement commencé. Il est justifié par des attentes positives sur les résultats, et se trouve dopé par des phénomènes de transferts de capitaux très faiblement rémunérés sur les taux courts vers les actions. Ce mouvement se construit dans le doute après six mois de forte appréciation, alors que beaucoup d’intervenants demeurent sous-investis ou sceptiques sur sa poursuite. Aux Etats-Unis, l’argent à taux zéro stimule les stratégies de portage, ce qui profite aussi aux actions.

C’est dans le courant du premier semestre 2010 que les valorisations boursières vont se confronter à la réalité des chiffres, ce qui pourrait réserver des surprises.

A lire aussi