La qualité de crédit continue de s’améliorer en Europe

le 23/08/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon S&P, les relèvements de notes ont été plus nombreux que les dégradations au premier semestre. Une première depuis 2004

S&P confirme les récents dires de Moody’s. La qualité de crédit s’est améliorée en Europe sur la première partie de l’année 2010. Le ratio dégradations / relèvements de notes s’est inversé pour la première fois depuis 2004 au sein du crédit corporate noté par S&P. Les relèvements de notes sont désormais supérieurs aux dégradations, symbole d’une amélioration de la conjoncture. «Pratiquement 50% des améliorations au premier semestre concernent les secteurs cycliques comme la chimie, les biens de consommation, le divertissement, le retail, ou la restauration», commente l’agence de notation.

Neufs défauts ont été enregistrés en Europe au premier semestre (deux dans le secteur public et sept dans le privé). Comparativement, 56 avaient été enregistrés à la même période en 2009. Sur la catégorie spéculative, la plus exposée à un changement de note, le taux de défaut est de son côté en baisse sur deux trimestres consécutifs en 2010 (10,8% puis 7,6%) par rapport au dernier trimestre 2009 (14,6%). Il est cependant en hausse par rapport au premier trimestre 2009 (10%).

Les pressions à court terme sur les entreprises semblent avoir baissé grâce à une combinaison de facteurs. L'agence de notation met en avant  l’amélioration de la liquidité, la renégociation de certaines dettes, un meilleur accès au crédit et des économies importantes réalisées par les entreprises. Les cash-flows ont par ailleurs été dynamisés par de meilleures conditions économiques.

S&P s'inquiète cependant tout comme sa consœur Moody's de la tendance à long terme. Les sociétés qui disposent d’effet de leviers importants pourraient notamment connaître des difficultés. Selon l'agence, beaucoup de LBO qui ont renégocié dernièrement leur dette risquent d'être vulnérables d’ici deux ou trois ans.

A lire aussi