Premiers signes de relance du marché primaire des ABS américains

le 13/05/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Lors de la période de souscription de mai, les demandes de financement d'ABS ont atteint 10,6 milliards de dollars, contre 1,7 milliard en avril

Les efforts des autorités américaines visant à ranimer le marché des titres adossés à des actifs (ABS) commencent à porter leurs fruits. Selon JPMorgan, l’écart entre le rendement des ABS de cartes de crédit et le Libor à 1 mois a reflué de 50 pb, à 180 pb, la semaine passée. Le spread des ABS de crédits automobiles, lui, s’est resserré de 30 pb à 150 pb. Des niveaux 30 à 40 % plus bas que ceux du début mars. 

De fait, le Term Asset-Backed Securities Loan Facility (Talf), le dispositif de la Fed, qui cherche à restaurer les flux du crédit vers les secteurs de la consommation en finançant les achats d’ABS, commence à attirer davantage d’investisseurs. Lors de la période de souscription qui s'est clôturée le 7 mai dernier, les demandes de financement ont atteint 10,6 milliards de dollars, soit près du double du montant total enregistré en avril (1,7 milliard) et en mars (4,7 milliards). Sur le marché primaire, près de 13,8 milliards de dollars d’ABS éligibles au TALF ont été émis. « Le ratio de participation a atteint 76 %, le meilleur résultat depuis le lancement du programme », précise SG CIB. En mars et avril, les taux de participation étaient de 57 % et 59 %. 

Dans la liste des principales opérations figure celle de 5 milliards de dollars d’ABS de cartes de crédit de JPMorgan Chase, qui a été placée à une marge de 155 pb, contre 255 pb attendu. Sallie Mae a sorti de son atonie le segment des ABS de prêts étudiants en levant 2,59 milliards de dollars. Alors que Honda et Volkswagen ont relevé dans l’ordre de 250 et 750 millions de dollars à 1,5 et 1,75 milliards de dollars la taille de leur ABS de crédits automobiles récemment émis, Harley-Davidson en a vendu 500 millions de dollars. Autre bonne nouvelle, un ABS d’équipement et un ABS de crédit aux PME ont aussi été vendus.

Aux yeux de SG CIB, ces résultats constituent « les premiers signes d’une relance du marché primaire des ABS américains ». « Avec des spreads qui se sont améliorés à chaque session du Talf, nous nous attendons à ce que davantage d’émetteurs pointent leur nez, précise JPMorgan, le mois de juin devrait rester actif avec une fin de trimestre portée sur les besoins de financement. » 

Et côté notations, les décisions de Fitch sont encourageantes. Malgré des estimations de pertes plus importantes, la perspective est à « stable/négative » pour les ABS des cartes de crédit et à « stable » pour les ABS de crédits automobiles. 

A lire aussi